Bienvenue sur le nouveau site de www.lyon-communiques.com
Les communiqués de presse en direct Lyon & Rhône-Alpes
Communiqué de presse : culture

Exposition à Tournon

José-Xavier Polet

Communiqué le 23/06/2015
Communiqué


Trilogie de Lignes


Exposition
monographique de José-Xavier Polet
Du
lundi 13 au dimanche 19 juillet 2015 inclus
Horaire
: de 14 à 18 h. et sur rendez-vous
Ni
vernissage, ni finissage


Salle
d'exposition de l'hôtel de la Tourette
A
côté de l'Office de Tourisme
Place
Saint-Julien
07300
Tournon-sur Rhône


Mairie
de Tournon
maire@ville-tournon.com
T
04 75 07 83 97
http://www.ville-tournon.com/
Office
de Tourisme Hermitage Tournonais
T
04 75 08 10 23
www.hermitage-tournonais-tourisme.com

C'est peu dire que la peinture de José-Xavier Polet entre dans une phase
de grande maturité. Ce senior de l'abstraction affiche allègrement
une petite centaine d'expositions au compteur et c'est sans
complexe qu'il se revendique d'une abstraction narrative. Ce sont
bel et bien de petites histoires que nous racontent ses tableaux,
surtout les grands formats et les gisants dont on retrouvera un très
bel exemplaire dans le caveau de la galerie de La Tourette. « Ces
gisants me viennent de l'Historial de Péronne qui représente la
guerre et les uniformes comme la mort, étendue. Et c'est une
curatrice de la région marseillaise qui m'a sommé de représenter
ces grands puzzle tels quels, au sol, comme la représentation imagée
du destin qui nous guette tous ».

Donc, le destin, les lignes du destin, des lignes à toutes les sauces, au
milieu du chaos, c'est ce qui nous sera présenté  à Tournon dans
une mise en scène d'Ursula Schwenzer, ci-devant historienne de
l'art et curatrice de circonstance.


Ursula Schwenzer : Née dans la région d' Hanovre, Ursula Schwenzer
a été formée à La Freie Universität de Berlin. Historienne de
l'art, boursière à la Sorbonne, cette spécialiste des parcs et
jardins du XVIIIème siècle a toujours eu un faible pour l'art
contemporain qui plonge ses racines dans l'histoire et qui ouvre la
porte à l'avenir. C'est Ursula Schwenzer qui assure l'accueil
des visiteurs à Tournon durant l'exposition.



José-Xavier Polet : Né en Belgique flamande en 1948, José-Xavier Polet a donné sa première exposition personnelle en 2001, à l'Espace Lexon de
Bruxelles. Avec celle que lui organise la Galerie @rtédition à
Nîmes en octobre 2015, son compteur frôle allègrement les 100…
Ce belge né en terres de mines en a gardé une certaine rudesse et
une vigueur que l'on retrouve dans son travail.  Autodidacte de la
peinture, JXP   a néanmoins  conquis un titre universitaire en philo
et lettres. Après avoir longtemps hésité entre la plume et le
pinceau, il a d'abord  publié quelques ouvrages satyriques et
autres essais dédiés à la philosophie du langage. Elevé en face
d'un charbonnage, il connaît un moment fondateur en 1958 lors
d'une excursion scolaire à la cathédrale d'Anvers, où lui est
révélée la peinture classique de van Eyck et autre Rubens. Il
s'attache déjà à l'analyse des retables et triptyque du point
de vue des dos et des loquets autant que de l'articulation des
panneaux. D'une façon plus large, c'est de là que date sa
passion pour la peinture et, s'il trouve naturel que l'on
s'attache au motif et à la surface apparente, il trouve
fondamental  de porter grand' attention au « cul » des tableaux
des mêmes qu'au fond. Les thèmes qu'il aborde et décline avec
ardeur sont la ligne et les grandes interrogations  des sciences
cognitives sur la complexité, l'aléa, le flou et
l'intentionnalité. Pratiquant avec une certaine habileté toute
sortes de métiers alimentaires, tantôt à vocation
micro-économique tantôt macro-économique, il fut un familier des
affaires publiques. Infatigable  explorateur du cerveau, trilingue,
José-Xavier Polet a roulé sa bosse aux quatre coins du monde.
L'Afrique lui a appris le désencombrement  et une certaine
ingénuité. C'est en Asie qu'il goûte au plein et au vide, à
l'importance du feu et du trait. Mais c'est de Belgique que lui
vient ce syncrétisme éclectique, cette manie des assemblages
culturels qui l'emmène du Ying et du Yang à l'animisme en
passant par les sciences cognitives. XP vit et travaille à Alès
depuis 2001.

Sa manière, ce sont les aplats nervurés, diaphanes, quasi sans
matière. Avec un travail constant sur les 3 couleurs primaires, sur
la dilution de l'acrylique et des encres. Des collages aussi qui
ajoutent au mystère et à la profondeur, comme des barrières qu'il
faudra bien enjamber, un jour ou l'autre.

A 67 ans, JXP ne semble pas vouloir baisser de régime, et son travail
s'est métamorphosé en 2015 pour devenir ce qu'il désigne comme
de l'abstraction narrative, discursive ou encore métonymique.
Plasticien
polymorphe, il s'affirme également au travers de conférences,
installations et autres performances.

Ce boulimique du travail se considère, en toute modestie, comme un
artiste à mi- carrière. En 2013, il a donné l'exposition la plus
significative de son parcours. A Alès, il occupe d'anciennes
écuries minières -dans le cadre de la Nuit des Chercheurs- et
illustre   la rencontre d'un plasticien et des sciences cognitives
sur 400M2. Aujourd'hui, « reconnu » par le FRAC, Fonds Régional,
représenté par un agent exclusif et défendu par 2 galeries (Monaco
et Nîmes) il prépare une série de 4 expositions monographiques
importantes dans des lieux historiques et religieux.


Retour page précédente

Pub
CHR Chef, le meilleur de l equipement pour la restauration professionnelel CHR Chef, équipement pour la restauration professionnelle
Communiqués les plus consultés :
    Lyon-communiques.com dans les autres régions
    Pour retrouver l'ensemble des communiqués de presse diffusés sur notre plateforme :
    LYONannuaire.com