Bienvenue sur le nouveau site de www.lyon-communiques.com
Les communiqués de presse en direct Lyon & Rhône-Alpes
Communiqué de presse : culture

Gustave Courbet, conférence Amis des Musées de Bordeaux

Société des Amis des Musées de Bordeaux

Communiqué le 24/01/2014
SOCIETE DES AMIS DES MUSEES DE BORDEAUX VENDREDI 24 JANVIER 2014

A 18 heures, Athénée municipal, place Saint Christoly

Gustave Courbet et la bière : portrait de l'artiste en buveur de bocks
Avec
Frédérique Desbuissons
________

Maître de conférences en Histoire de l'art contemporain à l'université de Reims Champagne-Ardenne, Frédérique Desbuissons est déléguée depuis 2012 en tant que conseillère scientifique à l'Institut national d'histoire de l'art. Spécialiste de peinture française du XIXe siècle, elle a participé à de nombreuses expositions et écrit plusieurs ouvrages sur ce grand artiste. Ses recherches actuelles portent sur les relations entre l'art et l'alimentation en France au XIXe siècle.
____________________
Né le 10 janvier 1818 à Ornans, petite bourgade située entre le Doubs et les monts du Jura, Gustave Courbet est issu d'une famille de citoyens aisés. Ses premières années furent marquées par un climat politique assez troublé puis, après ses premières études au séminaire d'Ornans, puis au collège royal de Besançon, où il se lia d'amitié à Max Buchon, futur écrivain, il arrive à Paris en 1838 pour étudier  le droit. Parallèlement à ses études, et doué pour le dessin, il s'inscrit dans l'atelier de Desprez, dit le Père Lapin. Trois ans plus tard, il débute au Salon et expose « Le Portrait au chien noir ». La formation artistique du peintre et le début de sa carrière coïncident avec une période où la littérature et l'art s'orientent vers une vision plus réaliste de l'homme et de la société. Alors que ses premières peintures, des paysages peints dans la forêt de Barbizon avec Corot et ses premiers portraits, dénotent de fortes influences romantiques, il va très vite s'en libérer pour dépeindre la réalité sociale de son époque. « Le réel n'est pas la même chose que le vrai », affirmait Courbet.  Baudelaire, malgré son peu de sympathie pour les réalistes, parlait des tableaux de Courbet comme d'une « contribution au rétablissement du goût et de la simplicité et de la franchise, et de l'amour désintéressé, absolu, de la peinture ».

Les allusions au goût démesuré de Gustave Courbet pour la bière sont nombreuses et récurrentes. Leur fréquence, la multiplicité de leurs formes et la richesse de leurs implications en font un trait propre à la figure du peintre telle que les médias et la société du spectacle en plein essor durant le Second Empire l'ont diffusée.
Cette conférence montrera que l'alcool, sa consommation en excès et l'ivresse qui en résulte, sont loin d'être anecdotiques dans la réception de Courbet. Ils nous renseignent toutefois moins sur les comportements réels de l'individu que sur les significations associées à une boisson marginale en France et à l'art réaliste. La bière constitue alors une boisson-totem en laquelle les artistes indépendants se reconnaissent autant qu'ils lui sont identifiés, mais aussi l'opposition à l'Empire. Le portrait de Courbet en buveur a ainsi cristallisé un ensemble de représentations liant ensemble un mode alternatif de sociabilité artistique, la figure du bohème, la contre-culture républicaine et une esthétique incarnée dans laquelle l'ivresse métaphorise l'immersion du peintre dans le réel.


Contact : 05 56 08 80 24/06 65 67 58 18
E-mail : amis@amis-musees-bordeaux.com
Site internet : www.amis-musees-bordeaux.com
Gratuit pour les adhérents

Pour les non-adhérents : 5€ adultes ; 2€ étudiants

Contact presse :
Marie-Claire Mansencal



Retour page précédente

Pub
Max Chaoul Couture, robes de mariées - collection des 20ans Max Chaoul Couture, collection de robes mariées
Communiqués les plus consultés :
    Lyon-communiques.com dans les autres régions
    Pour retrouver l'ensemble des communiqués de presse diffusés sur notre plateforme :
    LYONannuaire.com