Bienvenue sur le nouveau site de www.lyon-communiques.com
Les communiqués de presse en direct Lyon & Rhône-Alpes
Communiqué de presse : droit / justice

Intérêt de l'enfant ou Intérêt du Procureur ?

David LERICHE

Communiqué le 14/06/2014
Appel à témoins / Appel à Médias

Je suis père en cours de divorce, avec 4 enfants âgés de 7 à 13 ans, que j'élève seul depuis un an.
La mère a quitté le domicile conjugal en mai 2013, suite à ordonnance de non-conciliation.
Avant de demander le divorce, elle avait exercé à mon insu une profonde aliénation parentale sur nos 4 enfants, me présentant comme un homme dur, insensible, un bourreau potentiel.
Elle part, se désintéresse de ses enfants dans un premier temps.
Les enfants me font part des mensonges de leur mère, ne veulent plus la voir, ont peur d'elle.
Un an qu'ils le refusent. Un an qu'elle dépose plainte sur plainte contre moi sans un seul geste d'apaisement envers les enfants.
Un an que le Parquet de Villefranche Sur Saône a pris parti.
Pour les enfants ? Non. Pour moi ? encore moins : alors que je présente les enfants à la mère, devant témoins, à chaque dimanche de garde alternée, ils me poursuivent, sans preuves, sans éléments, et me condamnent, à un an de prison ferme !! Le maximum. J' ai fait appel.
Mon fils aîné rencontre le JAF, témoigne, explique. A 13 ans bientôt, il n'est pas écouté. La mère est condamnée pour dénonciation calomnieuse à mon encontre. Le parquet de Villefranche l'oublie, n'en tient pas compte.
On constate que les enfants vont bien, ont de très bons résultats scolaires. Le Parquet de Villefranche/Sur/Saône l'ignore.
Mon ex-épouse tente, avec sa mère et une inconnue, d'enlever nos enfants devant l'école. Mes enfants sont victimes de violences par des personnes n'ayant aucune autorité parentale !! Je dépose plainte, les enfants sont entendus. Il y a 50 témoins. Pour le moment, les gendarmes n'ont pas entendu un seul d'entre eux !!...
Les gendarmes interviennent à domicile, le concours de force publique est accordé. Les enfants ne suivent pas la mère et restent chez moi, les gendarmes en attestent.
Hier, le Procureur de Villefranche me fait convoquer en gendarmerie, me demande de ' remettre les enfants à la mère ' par un renseignement judiciaire.
Je lui rappelle que je le fais depuis un an.
L'adjudant de gendarmerie me rappelle et m'informe que ce dimanche soir, même si je présente les enfants, je risque la garde à vue !
Pourquoi ? Je n'enfreins aucune loi, aucun texte. Je présente les enfants à  la mère.
Ce dimanche soir 15 juin, à 18h00, devant la Gendarmerie de Thizy (69240), ville de Mr MERCIER, les gendarmes s'apprêtent à violenter 4 enfants pour les arracher d'une voiture et les jeter dans une autre, à placer un père qui n'a enfreint aucune loi en garde à vue, voire à le condamner pour un acte qu'il n'a pas commis.
J'envisage la grêve de la faim et de la soif, je demande demain à plusieurs témoins de m'accompagner. Mon avocat tente d'agir, mais en 2 jours ?, un week-end ?
Le Procureur de Villefranche sur Saône manipule ses propres lois, ses propres mesures. Il n'interprête pas, il dépasse, ignore. Il a décrété que la femme est forcément bienveillante et l'homme forcément malveillant.
Pensée unique, image d'Epinal, caricature et surtout caricature de justice.

L'intérêt de l'enfant ? Ca n'existe pas. Ce n'est pas pris en compte.
Seul le modèle social compte, démagogique au possible.

Il y a 1 mois, le 14 mai, le juge des enfants, saisi par le Procureur, a décidé, pour apaiser les esprits, d'ordonner une expertise psychiatrique de chaque membre de ma famille avant de se décider.
Aujourd'hui, ce même Procureur se moque des décisions du magistrat ! Et passe par dessus.
Pourquoi ???
Pour les enfants ? Non, car il a décidé, un beau matin, d'avoir ma peau.
Triste, désespérément simple.
La vérité ? Tout le monde s'en moque.
Je lance un appel à témoin, un appel au secours, que l'on vienne constater, que l'on vienne regarder, que l'on vienne entendre.

Demain soir, 4 enfants adorables, en bonne santé, intelligents et aimants, seront peut-être définitivement détruits pour qu'un Procureur, qu'un Parquet, qu'une juridiction se rassure et nourrisse son ego.

Je lance un appel à la vérité, un appel à la justice, si elle peut cesser un instant d'être aveugle.
Ce sont d'enfants que l'on parle.

David LERICHE

Contact presse :
07 60 41 22 91



Retour page précédente

Pub
2at8 , captation audio / enregistrement sonore 2at8 - spécialiste captation audio / enregistrement sonore
Communiqués les plus consultés :
    Lyon-communiques.com dans les autres régions
    Pour retrouver l'ensemble des communiqués de presse diffusés sur notre plateforme :
    LYONannuaire.com