Bienvenue sur le nouveau site de www.lyon-communiques.com
Les communiqués de presse en direct Lyon & Rhône-Alpes
Communiqué de presse : droit / justice

L'ENFANT BLEU partie civile dans le procès de la petite Inaya

L'ENFANT BLEU - enfance maltraitée

Communiqué le 03/11/2015
En janvier 2013, le corps de la petite Inaya était retrouvé enterré dans la forêt de Fontainebleau. Âgée de moins de 2 ans, elle est décédée suite à de lourdes violences commises par ses parents. Ils sont jugés actuellement devant la Cour d'Assises de Melun.
Afin de poursuivre son combat pour l'amélioration du système de protection de l'enfance, l'association L'ENFANT BLEU s'est constituée partie civile dans cette nouvelle affaire de maltraitance. Elle dénonce une fois de plus les manquements et dysfonctionnements des différents intervenants et interpelle à nouveau sur les mesures qui permettraient d'éviter autant que possible ce genre de drame.

L'avocat de l'association, Maître Vanina Padovani, plaidera dans ce procès et pointera notamment la légèreté des décisions de certains intervenants dans cette terrible affaire, dont Inaya n'est pas la seule victime. Les 2 autres enfants du couple ont également subi des violences constantes.

Placés une 1ère fois en 2010 dans une famille d'accueil, Inaya, alors âgée de quelques mois et son frère seront remis à leur famille en août 2011, alors que des violences étaient commises par les parents, lors des droits de visite organisés le week-end. Ensuite les 5 rendez-vous avec les travailleurs sociaux se sont faits sans la présence de la petite fille, sans que les intervenants ne s'en inquiètent. Comme le souligne Maître Padovani "Une nouvelle fois, des dysfonctionnements ont causé la mort d'une enfant et brisé la vie de deux autres. Mais ce qui nous apparait le plus grave dans cette affaire, c'est la décision du retour des enfants auprès de parents défaillants qui se sont joués des services sociaux".

L'association L'Enfant Bleu pose clairement la question: "Les liens du sang doivent-ils être systématiquement privilégiés? La protection de l'enfance tend toujours aujourd'hui à privilégier le lien filial. L'intérêt des enfants, le respect de leur intégrité, ne sont pas toujours pris en compte. Cette petite fille serait toujours vivante si elle était restée auprès de sa famille d'accueil".

Contact presse :
Jean-Michel ABOU (Président)
06.08.71.34.30



Retour page précédente

Pub
Hit Story, agence de communication globale Hit Story, pour tous vos projets de communication
Communiqués les plus consultés :
    Lyon-communiques.com dans les autres régions
    Pour retrouver l'ensemble des communiqués de presse diffusés sur notre plateforme :
    LYONannuaire.com