Bienvenue sur le nouveau site de www.lyon-communiques.com
Les communiqués de presse en direct Lyon & Rhône-Alpes
Communiqué de presse : culture

La Maison Ravier présente une exposition d'estampes japonaises : "Cent pièces de nô" du maître Tsukioka Kôgyo

Maison Ravier

Communiqué le 30/06/2015
La Maison Ravier, musée du peintre François-Auguste Ravier, située à Morestel (38), propose à ses visiteurs une nouvelle exposition originale, du 28 juin au 25 octobre 2015, présentant des estampes japonaises de la série "Cent pièces de nô" de Tsukioka Kôgyo. Ces estampes sont issues de la collection personnelle de Paul Claudel, illustre poète et dramaturge, membre de l'Académie française et ambassadeur de France au Japon dans les années 1920.

Tsukioka Kôgyo, maître moderne de l'estampe

L'artiste japonais Tsukioka Kôgyo (1869-1927) commence son apprentissage de l'estampe dès l'âge de 15 ans, aux côtés de Tsukioka Yoshitoshi, puis d'Ogata Gekkô, deux artistes reconnus dans cet art. Ces rencontres lui permettent de perfectionner puis d'en maîtriser la technique.

Ses oeuvres sont principalement tournées vers l'art traditionnel comme le théâtre nô, art de la récitation, du chant, de la danse et du mime. Tsukioka Kôgyo en est d'ailleurs le représentant le plus connu. Il réalise plus de 550 estampes, qui rendent compte des représentations de nô en s'attardant en particulier sur les costumes et les attitudes des acteurs. Influencé par les aquarelles occidentales et la photographie, il s'intéresse au mouvement et à l'aspect tridimensionnel des représentations. Ces estampes sont largement distribuées, certaines reproduites dans des magazines, des livres et en affiches.

Le théâtre et les masques nô à l'honneur

Tsukioka Kôgyo a créé trois grandes séries d'estampes sur le théâtre nô : Nôgaku zue (Images du théâtre nô), Nôgaku hyakuban (Cent pièces de nô) et Nôga taikan (Grande collection d'images de nô).

L'exposition présentera 78 chef-d'oeuvres de la série Nôgaku hyakuban, de 120 estampes qui montrent les rôles principaux de cent pièces de théâtre, certaines illustrées par deux ou trois estampes. Publiées de 1922 à 1926, elles sont toutes au format vertical. Modèles de maîtrise et de raffinement artistiques, ces estampes d'une rare élégance constituent une documentation historique sur les costumes et les représentations théâtrales de nô.
Le visiteur pourra également découvrir une sélection d'authentiques masques et costumes de nô.

Le théâtre nô

Le théâtre nô est l'un des styles traditionnels du théâtre japonais, datant du XIVe siècle. Le nô, "drame lyrique", comporte généralement deux actes avec des parties dialoguées, chantées ou dansées, toutes rigoureusement codifiées.

Pour chaque pièce, la structure est semblable, mettant en scène deux personnages principaux : un bonze (prêtre ou moine bouddhiste) itinérant, le waki, rencontre un personnage, le shite, qui se révèle être l'âme d'un mort ou d'une divinité. Ce dernier arbore des costumes somptueux et des masques spécifiques pour incarner son personnage. Dans la deuxième partie, le shite se montre sous son vrai visage et danse sa tragédie. Grâce au bonze qui lui a permis de s'extérioriser, il atteint la quiétude.

Les masques nô

De dimensions assez réduites, le masque est fabriqué à partir d'une seule pièce de bois, généralement du cyprès (hinoki). Par l'inclinaison et les mouvements de son cou, l'acteur confère aux traits raffinés de l'objet, une vie et une expressivité particulière. Le masque, objet sacré, n'est porté que lors des représentations.

Infos pratiques

Installée à Morestel, cette maison du XVIIIe siècle, aujourd'hui transformée en musée, était la demeure du peintre pré-impréssionniste François-Auguste Ravier (1814-1895).
Depuis 1992, la maison abrite des expositions uniques, permettant de découvrir des artistes de talent dans un cadre pittoresque et original. L'investissement de l'association des Amis de la Maison Ravier (AMRA) a permis de promouvoir l'oeuvre du peintre mais également d'organiser des expositions temporaires d'artistes régionaux, nationaux et internationaux, tels que les aquarelles de J.M. William Turner et plus récemment des sculptures de Camille Claudel.

Infos pratiques :
302 rue Auguste Ravier 38510 Morestel - 04 74 80 06 80
Horaires et tarifs : Tous les jours de 14 h 30 à 18 h 30 (sauf le mardi et le 1er mai)
Entrée : 5€ / tarif réduit : 3€ / gratuit pour les moins de 18 ans
Visite commentée 8€ par personne / 4€ de 10 à 18 ans ; sur inscription, le vendredi 10 juillet 2015 à 15h et
les samedis 1er et 22 août, 12 et 19 septembre, 3 et 17 octobre 2015 à 15h
Ateliers origami (papier plié) pour toute la famille : samedi 18 juillet et dimanche 25 octobre à 15h, 16h et 17h : animation gratuite hors billet d'entrée, places limitées sur inscription, durée 45 min

Contact presse :
Agence PLUS2SENS
Claire-Marie Signouret / Maïlis Le Goff - 04 38 38 01 01

En savoir plus : http://www.maisonravier.fr


Retour page précédente

Pub
Max Chaoul Couture, robes de mariées - collection des 20ans Max Chaoul Couture, collection de robes mariées
Communiqués les plus consultés :
    Lyon-communiques.com dans les autres régions
    Pour retrouver l'ensemble des communiqués de presse diffusés sur notre plateforme :
    LYONannuaire.com