Bienvenue sur le nouveau site de www.lyon-communiques.com
Les communiqués de presse en direct Lyon & Rhône-Alpes
Communiqué de presse : loisirs

La Société des Amis des Musées de Bordeaux reçoit vendredi 29 mai Arnauld Brejon de Lavergnée

Société des Amis des Musées de Bordeaux

Communiqué le 26/05/2015
Conférence à 18 heures, Athénée père Joseph Wrésinsky, place Saint Christoly
Georges de La Tour : peut-on percer ses mystères


Docteur en histoire de l'art, ancien pensionnaire de la villa Médicis à Rome, conservateur de musées, M. Brejon prépare actuellement un ouvrage consacré à Simon Vouet.
_______________

Chaque œuvre de Georges de La Tour (1593-1652) est pour l'artiste prétexte à une « intense interrogation » de l'entité humaine qui se présente cependant sous l'apparence de la simplicité.
Avant 1635 La Tour est un beau peintre. Un peintre admirable. Dans ses quinze dernières années, La Tour est un grand peintre.
Fixé à Lunéville, donc en position marginale, lié à des traditions fortes, il est signalé à Paris en 1639. La Tour s'est d'abord attaché au réalisme propagé par le caravagisme avec leurs scènes de mauvais lieux éclairés comme des souterrains. Cette poétique ambigüe d'une description cynique et d'un luminisme enchanteur, il a pu la connaitre en Lorraine, où se trouvait le curieux Bellange. En tout cas ses tableaux comme L'Argent versé et la Rixe des musiciens relèvent, dans leur facture pleine et superbe, de la farce populaire. On est là peut-être vers 1625.
Quand il fut déclaré « peintre du Roy » en 1639, louis XIII fut enchanté par le tableau de Saint Sébastien dans une nuit. Dans ses thèmes religieux comme Saint Sébastien veillé par sainte Irène, ou dans le Reniement de saint Pierre, chaque tableau contient une méditation essentielle qui est toujours d'ordre moral. La Tour ne serait pas lui-même s'il avait seulement peint la Rixe ou le Veilleur de Nantes.

Dans son art, et par son art, isolant dans la nuit des personnages confrontés avec l'inéluctable simplicité des choses essentielles, il poursuit une longue méditation sur l'homme et son destin. La flamme d'une chandelle  brillant dans l'ombre ne serait qu'un banal procédé si elle ne venait éclairer, arrachée à la complexité de la vie par l'effort du penseur en même temps que du peintre, et nouvelle à chaque fois, une vérité.
Lors de sa conférence M. Brejon de Lavergnée essaiera de répondre aux questions suivantes : sur quels documents fiables peut-on s'appuyer ? Où l'artiste s'est-il formé ? À Rome ou à Utrecht ? Est-il vrai qu'il fut « odieux au peuple » ? Et enfin quelques clefs pour résoudre l'énigme.

Contacts : 05 56 08 80 24/06 65 67 58 18
E-mail : amis@amis-musees-bordeaux.com
Site internet : www.amis-musees-bordeaux.com
Gratuit pour les adhérents
Pour les non-adhérents : adultes 5€ ; étudiants de – de 28ans 2€

Contact presse :
Marie-Claire Mansencal 06 65 67 58 18



Retour page précédente

Pub
Hit Story, agence de communication globale Hit Story, pour tous vos projets de communication
Communiqués les plus consultés :
    Lyon-communiques.com dans les autres régions
    Pour retrouver l'ensemble des communiqués de presse diffusés sur notre plateforme :
    LYONannuaire.com