Bienvenue sur le nouveau site de www.lyon-communiques.com
Les communiqués de presse en direct Lyon & Rhône-Alpes
Communiqué de presse : culture

Maria Amaral : Tang'héros d'Éros

GALERIE BE-ESPACE

Communiqué le 24/06/2011
Du 21 juin au 16 juillet 2011, Brian Elliott Rowe, Directeur de la Galerie BE-ESPACE ouvre les bals d'été au rythme des Tangos passion de l'artiste Maria Amaral. Vingt tableaux où les couples s'enlacent, les visages se croisent, les couleurs vivent. Les pieds virevoltent dans une danse effrénée où le mouvement défie l'équilibre, où l'étreinte érotique laisse les âmes des héros se fondre.

Maria AMARAL dénude les corps pour mieux habiller les âmes. Rapports charnels, les silhouettes s'entrelacent, s'imbriquent, s'encastrent même. A ne vouloir former plus qu'un. A se dissoudre dans un alter ego réel ou fantasmé. Mouvement de va-et-vient, dans un « Je t'aime moi non plus » (1) pictural, où le noir du costume sublime la peau d'albâtre, l'escarpin rouge affole les cœurs prêts à battre.

Homme et femme, homme et homme, Tangueros, qu'importe le sexe, c'est la volupté qui l'emporte. Les mystères de la danse comme ceux des sentiments. Entre affrontement et caresses, les amants se défient, les danseurs se jaugent, les boxeurs s'étreignent. A moins qu'ils ne s'agrippent l'un l'autre pour ne pas sombrer. Muscles bandés, poses langoureuses, attitudes viriles, avec un trait parfaitement maîtrisé, AMARAL laisse s'exprimer les corps. Dans toute leur force, leurs fêlures à fleur de peau. Fusion, effusion, l'artiste met à nu l'humanité des êtres, dans son plus simple appareil.    

La palette chromatique reste invariablement dans les rouges, les oranges pour la flamboyance, dans les bleus pour des univers plus tendres, plus apaisés. Et l'on reconnaît la pâte de Maria AMARAL qui traite ses huiles sans effets de matières et donne le ton juste, l'éclat de lumière, la sensualité. Enfin, nous entrons dans les coulisses de la corrida. Ici, le taureau et le torero dansent à la vie à la mort, portant tour à tour l'estocade, dans sa bestialité d'homme ou d'animal. 

Maria Amaral naît en 1950 à Buenos Aires, Argentine. Le coup d'état de 1966 la condamne à l'exil, direction la France. Elle suit des études à l'école des Arts Décoratifs de Strasbourg, puis aux Beaux-Arts de Paris. Sa peinture se nourrit de l'histoire de sa famille, entre exil et révolution, et laisse à voir au-delà des corps à corps, ses propres mano a mano, pinceau au poing.

(1) Je t'aime moi non plus, chanson de Serge Gainsbourg.

Contact presse :
Tél. 01 42 71 09 03



Retour page précédente

Pub
Max Chaoul Couture, robes de mariées - collection des 20ans Max Chaoul Couture, collection de robes mariées
Communiqués les plus consultés :
    Lyon-communiques.com dans les autres régions
    Pour retrouver l'ensemble des communiqués de presse diffusés sur notre plateforme :
    LYONannuaire.com