Bienvenue sur le nouveau site de www.lyon-communiques.com
Les communiqués de presse en direct Lyon & Rhône-Alpes
Communiqué de presse : enseignement / formation

Ouverture à la rentrée 2012 du Master Altervilles - Alternatives politiques et stratégiques pour les villes et les métropoles

Université de Lyon - Labex IMU

Communiqué le 05/06/2012
Le Master Altervilles vise à former des professionnels dotés d'un haut niveau de culture urbaine, capables de développer une vision d'ensemble des phénomènes et enjeux urbains et métropolitains et de la décliner dans une variété de secteurs de l'action publique urbaine (prospective, planification urbaine, développement économique et social, management des services urbains, marketing territorial, politiques culturelles, développement durable, coopération intercommunale et métropolitaine, politique internationale des villes), mais aussi dans le secteur privé (services urbains, développement immobilier, ingénierie, évaluation et diagnostic, développement économique, conseil) et dans le secteur associatif (participation, coopération décentralisée, développement social et communautaire).
Le Master « Altervilles », labellisé Université de Lyon est piloté par l'Université Jean Monnet Saint-Étienne et Sciences Po Lyon. C'est le premier Master labellisé par le Laboratoire d'Excellence IMU – Intelligences des Mondes Urbains.

Enjeux et objectifs de la formation :
Enjeux de la formation :
Depuis une vingtaine d'années, les villes sont devenues des espaces et des acteurs politiques de premier plan à la faveur de la recomposition des Etats, de la construction européenne et de la globalisation. Dans un contexte post-fordiste, elles sont des lieux essentiels d'élaboration de stratégies de développement, de production de politiques publiques et, au final, d'intégration et de gouvernement des sociétés.

Cependant, force est de constater que ce renouveau des politiques urbaines prend des formes souvent stéréotypées autour d'enjeux liés à la construction d'une économie des services et de la connaissance. Ces politiques reposent systématiquement sur la valorisation des mêmes ressources et aménités : centres anciens, qualité environnementale de l'habitat et des espaces publics, valeur patrimoniale, offre culturelle et universitaire, connexions, etc. Si ces politiques urbaines ont d'indéniables mérites, il n'en reste pas moins qu'elles présentent des caractères socialement sélectifs et laissent de côté des ressources urbaines appréhendées comme autant de faiblesses à convertir voire à gommer, mais aussi des espaces “en difficulté”, confrontés à un déclin démographique et économique persistant.

Parmi les formations en politiques et stratégies urbaines existantes, la spécificité fondamentale du master Altervilles est de proposer une formation « par les alternatives ».
Former par les alternatives, c'est :
• sensibiliser les étudiants à la recherche critique sur la ville et les politiques urbaines afin de faire de celle-ci une source d'innovation dans les pratiques professionnelles.
• mettre les étudiants en contact avec les acteurs - associations, collectivités, entreprises - qui cherchent à inventer de nouvelles manières de fabriquer et de gérer la ville.
• sensibiliser les étudiants à la variété des situations, des ressources disponibles et des options politiques et techniques, et à la mobilisation de ressources dites « faibles ».
Objectifs de la formation :
Le Master Altervilles vise à former des professionnels des stratégies et des politiques urbaines, professionnels de la maîtrise d'ouvrage, de l'assistance à la maîtrise d'ouvrage, de la prospective, de l'aide à la décision, de l'évaluation et de la participation.

Il revendique trois spécificités :
• Former des professionnels des politiques en direction de villes et de métropoles qui ne sont pas toujours au centre des préoccupations des concepteurs des politiques urbaines. La formation qu'il propose n'est donc pas focalisée sur les villes-mondes ou les espaces les mieux situés dans la division internationale du travail mais davantage sur les « autres » espaces urbains : les «second cities», capitales régionales, villes d'ancienne industrialisation, espaces métropolitains «intermédiaires». Elle vise aussi à sensibiliser les étudiants à la lecture de la variété des configurations urbaines et à la mobilisation de ressources dites « faibles », celles qui sont rarement valorisées par les stratégies urbaines « mainstream » : la présence de l'industrie, les activités économiques informelles, la jeunesse, les minorités ethniques, les personnes âgées, etc. Ce sont ces villes, ces espaces et ces ressources spécifiques qui nécessitent le plus d'imagination politique et technique et d'intervention publique.
• Développer une formation « par les alternatives » : il s'agira non pas de former les étudiants à l'application de « bonnes pratiques » génériques, construites sur la base d'une vision sommaire des fonctionnements et des ressources des villes, mais davantage de les sensibiliser à la variété des situations, des ressources disponibles et des options politiques et techniques et, de manière générale, de les doter d'une vigilance à l'égard de la doctrine dont les stratégies et les politiques urbaines sont parfois percluses.
• Mettre en œuvre une démarche de formation par la recherche et par la mobilisation des travaux scientifiques existants, notamment ceux relevant de la « nouvelle critique urbaine ». La démarche spécifique de ce master a été élaborée en lien étroit avec de nombreux praticiens qui partagent la conviction que les ressources urbaines de ces villes, moins visibles que celles des villes qui « marchent », et plus souvent appréhendées et analysées en termes de dysfonctionnements, constituent des ressorts incontournables des politiques de développement et de gouvernement urbain qu'elles permettent aussi de refonder.
Débouchés professionnels :
Le Master Altervilles vise à former des professionnels dotés d'un haut niveau de culture urbaine, capables de développer une vision d'ensemble des phénomènes et enjeux urbains et métropolitains et de la décliner dans une variété de secteurs de l'action publique urbaine (prospective, planification urbaine, développement économique et social, management des services urbains, marketing territorial, politiques culturelles, développement durable, coopération intercommunale et métropolitaine, politique internationale des villes), mais aussi dans le secteur privé (services urbains, développement immobilier, ingénierie, évaluation et diagnostic, développement économique, conseil) et le secteur associatif et le secteur coopératif qui prennent de plus en plus de place dans la gouvernance urbaine.

Les métiers visés sont ceux du diagnostic, de la conception des politiques, du conseil et de la gestion des ensembles urbains :
• membres de cabinets d'élus,
• chargés d'études,
• chefs de projet,
• chargés d'opération,
• chargés de développement,
• managers de quartiers,
• consultants,
• animateurs de développement local…
Les organismes d'accueil peuvent relever :       
• du secteur public (services de l'Etat, collectivités locales, établissements de coopération intercommunale, syndicats mixtes, agences d'urbanisme ou de développement, établissements publics d'aménagement ou fonciers),
• parapublic (sociétés d'économie mixte, sociétés publiques locales d'aménagement, bailleurs sociaux),
• associatif (associations chargées d'animer des territoires de projet ou des espaces métropolitains, associations chargées de concevoir et animer des dispositifs de prospective, de participation, MOUS),
• ou privé (bureau d'études, promoteurs immobiliers, entreprises de services urbains).
Equipes et ressources pédagogiques :
L'équipe pédagogique du master est composée d'enseignants-chercheurs, spécialistes en études urbaines et de professionnels issus du monde des collectivités locales et des organisations impliquées dans la gestion des villes et la conception de stratégies et de politiques urbaines.

Le Master s'appuie sur les ressources pédagogiques de l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne et de Sciences Po Lyon. Il mobilise l'ensemble de la communauté de chercheurs réunis au sein du laboratoire d'excellence « Intelligences des Mondes Urbains » (IMU) de l'Université de Lyon.

Le Master s'appuie aussi sur un riche réseau d'universités partenaires qui permet aux étudiants d'Altervilles de bénéficier à la fois d'enseignements dispensés par les plus grands spécialistes mondiaux et de perspective de mobilité académique à l'étranger.


Pour en savoir plus :
Gilles PINSON : responsable du Master  - gilles.pinson@sciencepo-lyon.fr
Christelle MOREL JOURNEL : responsable du Master  - christelle.morel.journel@univ-st-etienne.fr

Contact presse :
Véronique Sanvoisin



Retour page précédente

Pub
Max Chaoul Couture, robes de mariées - collection des 20ans Max Chaoul Couture, collection de robes mariées
Communiqués les plus consultés :
    Lyon-communiques.com dans les autres régions
    Pour retrouver l'ensemble des communiqués de presse diffusés sur notre plateforme :
    LYONannuaire.com