Bienvenue sur le nouveau site de www.lyon-communiques.com
Les communiqués de presse en direct Lyon & Rhône-Alpes
Communiqué de presse : culture

Parution de l'ouvrage "Graffiti de résistants. Sur les murs du fort de Romainville 1940-1944"

Éditions Libel - Archives départementales de la Seine-Saint-Denis

Communiqué le 14/05/2012
Coédité avec le département de Seine-Saint-Denis, Graffiti de résistants revient sur l'histoire du fort de Romainville transformé par les allemands en camp d'internement en 1940.

ARCHIVES SENSIBLES

« [r?]ault Raoul, [1]3 novembre 194[2] »
Une inscription sur un mur, un nom retrouvé, une histoire qui se dessine. Celle de Raoul Sabourault, probablement auteur de ce message, résistant, passé par le camp allemand de Romainville en 1942 puis déporté à Mauthausen et décédé à Gusen le
3 août 1944. L'inventaire et l'étude des graffiti de la casemate n°17 du fort de Romainville, montre que l'on peut rendre une lisibilité, des noms et une histoire d'une grande richesse pédagogique à ces puissants témoignages de présence.

UN SITE REVISITÉ

Moins connu que les camps de Drancy ou de Compiègne, le fort de Romainville est pourtant le premier camp allemand en France occupée et un lieu essentiel de la répression contre la Résistance. Entre 1940 et 1944, 7 000 personnes, dont 3 900
femmes, ont été enfermées dans ce fort militaire avant leur exécution ou leur déportation. Situé sur la commune des Lilas, le fort est resté presqu'en l'état depuis la Seconde Guerre mondiale. Il constitue une source exceptionnelle pour connaître
l'histoire de ce lieu et celle des résistants qui y furent internés sous l'Occupation. Les auteurs du livre commencent par nous faire partager une visite du site, à la lumière de l'ensemble des archives et témoignages disponibles.

DES TRACES, UNE HISTOIRE

Ils reviennent aussi sur la nature si particulière de ces traces éphémères laissées par des générations d'hommes et de femmes dans différents camps et prisons avant de présenter celles encore lisibles sur les murs de la casemate n°17. Les graffiti retrouvent alors un sens. Ils deviennent le message fragile et émouvant de résistants désireux de laisser une trace de leur passage en ce lieu.
Le Département de la Seine-Saint-Denis a souhaité que des travaux scientifiques mettent en lumière ces traces et l'histoire de ce camp, symboles des politiques de répression allemande dans la France occupée.

Cliquez sur le lien suivant pour feuilleter « Graffiti de résistants. Sur les murs du fort de Romainville 1940-1944  »

http://issuu.com/libel/docs/libel_romainville_issuu

Contact presse :
Éditions Libel
9, rue Franklin • 69002 LYON
Tel / Fax : 04 72 16 93 72
E. Bourgeon



Retour page précédente

Pub
CHR Chef, le meilleur de l equipement pour la restauration professionnelel CHR Chef, équipement pour la restauration professionnelle
Communiqués les plus consultés :
    Lyon-communiques.com dans les autres régions
    Pour retrouver l'ensemble des communiqués de presse diffusés sur notre plateforme :
    LYONannuaire.com