Bienvenue sur le nouveau site de www.lyon-communiques.com
Les communiqués de presse en direct Lyon & Rhône-Alpes
Communiqué de presse : société / vie sociale

Stop aux test osseux qui jettent des jeunes en prison ou à la rue

RESF

Communiqué le 09/06/2015
Samedi 13 juin à 14h30 devant l'entrée principale de Grange Blanche, rassemblement pour dire stop aux tests osseux pratiqués  sur des jeunes migrants à des fins d'exclusion et de répresssion

Contre les tests d'âge osseux sur les mineurs isolés étrangers, RESF 69 organise  avec le soutien d'autres organisations, un rassemblement de protestation. Tract d'appel en pièce jointe.

Vous pouvez rencontrer des jeunes concernés par ces pratiques qui les mènent à la rue ou en prison alors qu'ils ont 16 ou 17 ans, come Alkasim l'an dernier, Oumar, Mohamed, Jacques, qui viennent de sortir ces jours de Corbas et Villefranche...

Contacts sur ce dossier : Michèle François au 06-23-85-17-70
                                         Françoise Leclerc au 06-86-18-26-10

Samedi 13 juin à 14 H 30 devant Grange Blanche

VENEZ DIRE STOP AUX TESTS OSSEUX !

PLACE D'ARSONVAL   DEVANT L'ENTREE DE GRANGE BLANCHE

Dans des hôpitaux de Lyon, comme ailleurs, des médecins font des radios, des scanners et d'autres examens, pour déterminer l'âge osseux de mineurs qui ne les ont pas demandés. Ils exécutent des décisions de justice, du Parquet ou de juges, pour vérifier si les jeunes migrants qui se disent mineurs en arrivant en France  le sont vraiment. Malgré de nombreuses protestations contre la pratique des tests osseux, le gouvernement vient de faire voter par l'Assemblée nationale l'inscription de ces contrôles dans la loi.
Les tests osseux n'ont aucune valeur scientifique !
Leurs résultats sont grotesques. Ils découpent chaque jeune en morceaux avec un poignet gauche de 17 ans, mais une clavicule droite  de 26 ans, et tout ça finit par donner un âge mini de 26, un âge maxi de 35, un âge moyen de 31,7. L'essentiel pour la police ou le Parquet est de pouvoir faire sortir de l'hôpital un papier  signé du médecin disant du jeune suspect que sa  minorité est « exclue ».

Les mineurs isolés étrangers ne sont pas des escrocs !
Ils viennent en France avec l'espoir d'y trouver une vie meilleure.

Les souffrances et les injustices subies par les  mineurs et jeunes majeurs isolés étrangers,  ça suffit !
Soumis à l'humiliation des tests osseux, se sentant traités comme des animaux ou des esclaves à qui on va jusqu'à compter les dents, les mineurs isolés étrangers soupçonnés d'escroquerie sont laissés à la rue ou jetés des hôtels ou foyers où ils ont pu être un premier temps accueillis. Convoqués à la PAF, des dizaines  d'entre eux ont été  placés en garde à vue, condamnés en comparution immédiate à des peines de prison et d'interdiction de territoire. Ils ont ainsi brusquement disparu de leurs lycées et centres de formation. Sous de prétextes les plus divers, leurs pièces d'identité soupçonnées d'être fausses leur sont retirées. Avec ce traitement indigne infligé aux mineurs isolés, et les refus-OQTF pour les jeunes majeurs qui demandent le droit de vivre en France à leur 18 ans, le gouvernement fabrique des jeunes précaires qui n'ont plus aucun droit !
SOLIDARITE AVEC LES MINEURS ISOLES
POUR L'INTERDICTION DES TESTS D'AGE OSSEUX !


Retour page précédente

Pub
Lusopassion, le magazine des cultures lusophones LusoPassion.com, le magazine des cultures lusophones en France
Lyon-communiques.com dans les autres régions
Pour retrouver l'ensemble des communiqués de presse diffusés sur notre plateforme :
LYONannuaire.com